Éveil de l’enfant de 1 à 3 ans

En général, les capacités motrices d’un bébé évoluent de manière considérable tout au long de ses premières années. D’autant plus, il commence petit à petit à s’éveiller à son entourage. A cet âge-là, le petit utilise tous ses sens pour explorer son environnement. Et c’est pourquoi il peut s’avérer indispensable de l’aider à acquérir et à perfectionner ses compétences en jouant avec lui, ou plus précisément en le stimulant.

Le jeu est incontournable pour favoriser l’éveil du jeune enfant

Pour que l’enfant puisse se développer efficacement, les jeux d’éveil lui sont indispensables. Non seulement il peut s’amuser à fond en jouant, mais en même temps, ses habiletés seront décuplées, et ce sur de nombreux plans. Les jeux auxquels il participe peuvent lui faire réfléchir, l’aider à s’exprimer et à bouger correctement. Il va dans ce cas apprendre à combiner ses idées, ses intuitions, ses impressions avec ses opinions et expériences. Si vous le pouvez, essayez de jouer avec votre bout de chou, car votre présence à ses côtés lui sera favorable pour se concentrer encore plus. Au fur et à mesure, vous pouvez lui proposer d’essayer de nouvelles choses pour le stimuler davantage ou même de lui demander ce qu’il veut faire.

En savoir plus sur les différents types de jeux d’éveil

Grâce aux jeux, l’enfant peut acquérir les connaissances les plus indispensables, notamment les habiletés intellectuelles, sociales, motrices, langagières et affectives. Du coup, le choix du jeu d’éveil est une chose qu’on ne doit jamais laisser au hasard. Avant de proposer tel ou tel jeu à l’enfant, vous devez en amont vous référer à son âge. En général, il existe différents types de jeu pour favoriser l’éveil de l’enfant, en l’occurrence les jeux moteurs lui permettant de maitriser correctement son corps, les jeux de manipulations qui ont pour objectifs de l’aider à mieux manipuler divers objets tout en développant sa motricité fine et les jeux imaginaires : l’enfant s’amuse à imiter son entourage (1 à 2 ans) ; il peut même donner un prénom à ses jouets, puis les faire parler avec une voix particulière (2 à 3 ans). Quel que soit le jeu que vous proposez à votre enfant, sachez qu’avant 2 ans, il aime préfère encore jouer en solitaire. Et ce n’est qu’à partir de ses 3 ans qu’il appréciera la présence d’autres enfants.

Varier les activités auxquelles l’enfant pourra se développer efficacement

Entre 1 à 3 ans, le développement personnel de l’enfant est déjà important. Il découvre petit à petit des nouvelles émotions (jalousie, inquiétude, empathie, timidité…) et ce en prenant conscience à lui-même. En même temps, il perfectionne progressivement son imagination et sa créativité. C’est pourquoi vous devez vous focaliser sur son développement en proposant à votre enfant toute sorte d’activités comme : histoires, jeux artistiques, chansons, lectures, jeux vidéo, écrans, ordinateurs, danses, baignades…