Quelle eau choisir pour son nourrisson ?

Un nourrisson a une surface cutanée importante, laquelle est proportionnelle à son poids. En général, les nouveau-nés peuvent perdre fortement plus d’eau par transpiration et excrétion lorsque la température s’élève. Donc, dans les premiers mois de vie, il s’avère que les apports recommandés en eau pour bébé doivent être supérieurs à ceux des grands enfants. Cependant, il faut prendre en compte la composition minérale de cette eau.

Conseils pour bien choisir une eau pour l’alimentation des bébés

Il paraît que tous les types d’eau ne sont pas appropriés pour les nouveau-nés. Généralement, les parents sont contraints d’utiliser l’eau de manière à optimiser la dilution du lait infantile pour la préparation du biberon. Cependant, il faut faire en sorte que taux de substances minérales dans celle-ci soit moins important. Les nourrissons peuvent être vulnérables aux nitrates ou aux sels d’acide nitrique. Les parents doivent prendre en compte l’étiquette indiquant la teneur en résidus secs qui ne doit pas dépasser 500 mg/l lorsqu’ils sélectionnent l’eau minérale naturelle en bouteille. Les eaux adéquates ne doivent pas comporter des sels d’acide nitrique. Ces derniers sont susceptibles d’être dangereux pour l’organisme encore fragile du nouveau-né. Comme l’eau du robinet renferme des nitrates, il n’est pas conseillé de s’en servir pour la préparation de l’alimentation d’un nourrisson moins de six mois. En revanche, celle-ci peut convenir parfaitement pour l’alimentation d’un bébé de plus de six mois, seulement si sa teneur en sel d’acide nitrique ne soit pas très importante. L’eau adéquate doit être légèrement minéralisée. Cliquez sur www.mont-roucous.com pour en savoir plus.      

Quelles eaux à éviter pour son nouveau-né ?

Aussi longtemps qu’un nourrisson continue de se nourrir au lait infantile, l’eau reste un élément essentiel à la préparation de son alimentation. Dans tous les cas, l’eau du robinet doté d’un filtre n’est pas adéquate et il faut éviter de s’en servir pour un nouveau-né moins de six mois. Ce dispositif n’est pas fiable de limiter les problèmes de nitrates, de bactéries ou de pesticides quoiqu’il semble efficace concernant le tartre. Pourtant, celui-ci augmente de façon considérable la quantité de sodium. De plus, il risque de provoquer l’élimination d’une partie du calcium et celle du magnésium, lesquels font partie des éléments essentiels pour l’organisme du nourrisson. Les reins de ce nouveau-né ne sont pas encore très performants pour se charger d’éliminer une quantité de sel importante. Ainsi, pour une eau minérale, il est déconseillé de se servir d’un adoucisseur d’eau. Une eau trop adoucie ne convient pas pour le bébé. Elle est corrosive. Elle peut être chargée d’éléments métalliques qui risquent d’être nuisibles à la santé du nouveau-né. Désormais, les parents peuvent choisir l’eau cristalline pour bébé.

Comment sélectionner entre l’eau minérale, l’eau du robinet et l’eau de source ?

L’avantage considérable de l’eau minérale naturelle consiste en ce qu’il se constitue d’une composition quasiment invariable en ce qui concerne la quantité de ses sels minéraux ou celle de ses oligo-éléments. Certaines eaux minérales telles que l’eau pour bébé constipé avec mont roucous par-exemple comprennent une meilleure composition pour la santé du bébé. Ensuite, puisque elles se composent de façon optimale d’une faible teneur en nitrates et en résidus secs. Cependant, pour que ses reins ne soient pas trop sollicités, il est recommandé d’alterner entre eaux de source et eaux minérales. Quant aux eaux de source, celles-ci comportent une composition plus variable. Certaines peuvent comporter un taux de sels d’acide nitrique très faible alors que la plupart des eaux peuvent être plus minéralisées. Donc, les eaux de source peuvent avoir une minéralisation moins équilibrée. Outre, les eaux minérales ne sont pas synonymes d’une minéralisation très importante. Pour se servir d’eaux de source, il est important de considérer leurs apports minéraux. Par la suite, il s’avère que la qualité des eaux du robinet n’est pas nécessairement constante suivant la situation géographique, malgré le fait que celles-ci soient potables et que des normes cherchent toujours à garantir leur composition. Ainsi, il convient  de réduire au maximum l’utilisation de ces eaux du robinet pour la préparation de l’alimentation du nourrisson de moins de six mois. Car l’ingestion de plomb ou de nitrates en quantité importante risque de provoquer les problèmes de santé. Quoique, dorénavant, les eaux du robinet paraissent appropriées, il reste indispensable de vérifier leur dureté, leur taux de nitrates, de sodium et de fluor outre leur qualité.  

Astuces pour bien choisir l’eau adéquate pour l’alimentation du nouveau-né

Une indication « convient pour la préparation des aliments des nourrissons » est à vérifier au moment où les parents achètent l’eau cristalline bebe. Mais, il n’est pas conseillé de prendre une bouteille d’eau déjà utilisée depuis plus d’un jour puisque les eaux minérales ne résistent ni à la lumière ni à la chaleur. Ensuite, les eaux trop minéralisées ne sont pas très appropriées pour le bébé. Tant que votre nouveau-né est de façon occasionnelle constipé, il ne faut pas utiliser l’eau présentant une minéralisation importante. Néanmoins, les parents peuvent choisir les eaux minérales. Par ailleurs, ils ne doivent pas modifier la préparation de l’alimentation de leur bébé. Ils ont besoin de demander des conseils au pharmacien certifié ou au praticien spécialisé en vue de recevoir des prescriptions médicales. De même, attendu que le goulot de la bouteille est destiné seulement au nouveau-né, il faut éviter de s’en servir pour les grands enfants de sorte à prévenir la transmission des batteries ou microbes. Pour sélectionner et utiliser des eaux adéquates pour le bébé, il existe des règles de base à observer. D’abord, les parents doivent utiliser uniquement les eaux moins minéralisées. Ils ne doivent pas négliger d’examiner l’étiquette sur la bouteille. Il est aussi possible de se servir de l’eau du robinet à condition que l’âge de l’enfant dépasse six mois. Après, les eaux minérales doivent être conservées à l’abri de la chaleur et du rayonnement. Une bouteille d’eau déjà ouverte plus d’un jour ne doit plus être gardée et utilisée.

Les critères à considérer pour sélectionner l’eau appropriée

Les eaux pour bébé doivent remplir plusieurs critères importants, qu’elles permettent de diluer le lait infantile ou qu’elles soient bues nature. L’eau adéquate doit se constituer d’une teneur en sels d’acide nitrique très basse. Elle ne doit pas dépasser quinze milligrammes par litre. Ces nitrates peuvent être dangereux pour les nouveau-nés avant l’âge de six mois puisqu’ils ne disposent pas encore un tube digestif parvenu à maturité. Les sels d’acide nitrique peuvent de se transformer en esters et en sels nitreux qui sont susceptibles d’empêcher l’oxydation des organes. Outre, en vue d’éviter de surcharge ses reins qui ne sont pas encore matures, il faut faire en sorte que les eaux utilisées ne présentent pas une minéralisation très importante. Celles-ci ne doivent pas comporter trop de sodium, de sel d’acide sulfurique et de fluor. Comme une boisson très concentrée provoque l’évacuation de selles liquides et fatigue ses reins, il faut que le lait infantile préparé se dilue en fonction des indications des fabricants. Ainsi, les eaux adéquates pour la préparation d’une alimentation pour bébé doivent être faiblement minéralisées. Quant aux eaux du robinet, il est important de prendre des renseignements auprès de la mairie pour examiner leur qualité et leur composition. Pour les eaux en bouteille, il suffit de vérifier sur l’étiquette. Cette dernière doit présenter une indication « convient pour la préparation des aliments des bébés ».