Vie de maman

Quand Zara crie « Au vol ! »

16 septembre 2011

Impossible quand on est maman de prévoir le déroulement de la journée. Avec une petite de 18 mois (et depuis sa naissance), chaque jour apporte son lot de surprises ! Et cette semaine, je peux vous dire que je n’aurais jamais imaginé me retrouver dans une telle situation.

Voilà donc la petite aventure de la rentrée. Mercredi, jour de congé de nounou, je pars en balade avec Juliette afin de lui acheter un nouveau pantalon. Après avoir fouiné dans plusieurs boutiques, je me rends chez Zara rue Saint Férréol, direction le premier étage, le coin des enfants. C’est sûr, ici je trouve toujours quelques chose ! Confiante et de bonne humeur, je scrute toute la collection. Juliette attachée dans sa poussette commence à s’impatienter, surtout qu’elle voit des paires de chaussures (elle adore ça) et c’est très frustrant pour elle de ne rien pouvoir toucher.

-Ok, je te libère, mais tu es sage
Je continue mon shopping en gardant du coin de l’œil ma fille qui commence a jeter son dévolu sur une paire de chaussures.

Bon, ok un jean, une t-shirt et une casquette en velours pour cet hiver, je m’arrête là. Je récupère Juliette, ma poussette, puis direction la caisse du magasin. Toujours très en forme je laisse Juliette avec moi pour pousser la poussette et me dirige vers la sortie. Et là, l’alarme du magasin se met en route. Le mec de la sécurité m’interpelle et dans ma tête je me dis
« Putain, ils ont encore oublié l’antivol pffff », donc je lui tends mon sac. Lui repasse le sac entre les portiques, rien ne se passe.

– Madame, reculez votre poussette et repassez là
Je regarde ma poussette, je me dis, « ça doit être mon achat à Virgin qui ne doit pas être démagnétisé ». En baissant donc mon regard en direction du cabas je vois tout de suite l’objet du problème « et merde…. Juliette ! »
Je ressors une paire de botte enfant du magasin et je regarde le videur avec un demi sourire « Ma fille a du les mettre dans la poussette sans que je ne m’en aperçoive :(  »
Je lui tends, l’air de dire « bah désolé, merci au revoir ».

Et là, le mec de la sécu n’a pas du tout l’air convaincu de ma version (pour rester poli).
– Non, mais madame, rien ne me prouve que c’est votre fille qui a fait ça, vous allez de voir payer les bottes
Une grande sensation de colère m’envahis à ce moment là
–  Mais vous plaisantez, qu’est ce que vous voulez que je foute de ses bottes, en plus regardez, elles sont trop petites pour elle, mais vous êtes fou !!
– Non, Madame, je fais mon travail, suivez moi en caisse

Là je suis vraiment énervée comme jamais, je peste contre le magasin, tente même le coup des larmes, rien n’y fait. Il me suit au premier, je le supplie au moins de me changer la taille des bottes, il va donc voir la  responsable du rayon qui lui fait un signe de la tête.
– Mais c’est pas possible, vous ne savez pas ce que c’est les enfants ou quoi !!!

Le mec de la sécu passe les bottes à la caissière et lui dis « Vous ne lui donnez pas le ticket » Non, mais sans blague !!!!

Forcément, tout les personnes présentes me jettent un regard du genre « Regardes, elle a volé les bottes »

Je deviens folle, paye ses maudites chaussures et me dirige vers la sortie !

Grande solitude, ne comprends toujours pas cette manière qu’a cette enseigne ZARA de traiter les gens ! Quand on vend des fringues pour enfants on devrait savoir ce que c’est les enfants !!!

Comme moyen de fidéliser ses clientes j’ai vu mieux ! Une chose est sûre, Zara, c’est fini pour moi !!!!!

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply


*